Formentera, Baléares

Formentera, Baléares

Nous nous sommes éloignés peu à peu de Majorque avec le regret évident de ne pas être restés plus longtemps, car au-delà d’une certaine urbanisation à outrance qui laisse parfois à désirer, Majorque offre des charmes évidents et une grande variété de sites, tant culturels que naturels. Palma De Majorque vaut semble t-il le détour. Et puis zut, on a loupé la famille royale espagnole qui jette l’ancre chaque été à Palma ! Mais aussi Boris Becker, Claudia Schiffer et Michael Douglas entre autres ! Pourquoi ont-ils choisi les Baléares ? Le climat, certainement, l’accessibilité par avion pour les principales villes européennes également … Quant à Michael Douglas, je lui poserai la question.
Historiquement, les allemands sont les touristes les plus nombreux sur Majorque. Ils possèdent d’ailleurs un grand nombre de propriétés. Le tourisme VIP a peu à peu gagné du terrain sur le tourisme de masse ( d’où les superbes propriétés en front de mer, ou dissimulées derrière une colline de pinède ).

Partis à 18 heures, nous avons navigué de nuit sous 8 nœuds avec gennaker et vent arrière, une navigation qui plaît davantage à mon estomac que vent de travers et ressac. De toutes façons, j’ai trouvé un petit réconfort moral auprès de mon tube de lait Neslé concentré que je vide peu à peu lorsque la mer n’est pas sympa avec moi. Effet Placebo garanti !
Clément et moi avons assuré un quart, sous un ciel noir constellé. Les discussions nous ont tenu éveillés jusqu’à ce que le vent forcisse et que nous soyons obligés de réveiller le Capitaine ! Peine perdue, le vent s’est calmé peu de temps après, le capitaine aurait pu rester dans les bras de Morphée deux heures de plus …
Le vaillant capitaine a jeté l’ancre vers 3 h30 du matin dans la cala Rac d’es Mares, sud-est de Formentera.
Formentera est la plus petite île des Baléares et la moins développée. Dans les années 60, Dylan, le groupe Led Zeppelin, les Pink Floyd y séjournent régulièrement. Ici, pas de constructions à outrance, de toutes façons, les surfaces exigées pour bâtir une bicoque sont démentes, les prix exorbitants, alors ceci explique cela : la nature préserve ses droits pour notre plus grand plaisir, je l’avoue. Après le côté un peu frime de Majorque, le vrombissement des jet-skis et des yachts, ce petit paradis nous convient ! Mathis et Yohan ont joué une bonne partie de l’après-midi sur la plage et dans l’eau, Éric et Clément ont sillonné en canoë les calas environnantes et découvert une grotte basse et profonde, érodée par les ressacs qu’ils nous ont fait découvrir après. L’écho y était impressionnant et nous n’avons pas manqué de pousser la chansonnette au beau milieu des roches crayeuses. C’est par un tonitruant « Toréador, en gaaaardeuuu … » que nous sommes ressortis de l’antre en riant.
Après une bonne nuit au mouillage et une matinée dédiée aux cours du CNED, nous avons remonté Formentera par le nord-est, contourné l’île d’Espalmador pour ancrer non loin de la Playa de Ses Illetes. Eau claire et limpide aux reflets verts, turquoise et bleus, au sable doux.

Se balader sur les étroits chemins sablonneux en regardant la mer permet de rêvasser un peu et de prendre du plaisir à être un peu seule. En effet, la promiscuité imposée par notre vie à bord du bateau n’est pas toujours facile à gérer, et les escales sont, entre autres, une bonne occasion de  » s’échapper ».
Après le footing de Clément et Éric, nous avons tous profité des joies de la baignade. Pas beaucoup d’enfants ( forcément, ils sont à l’école ! ), pas mal de couples en revanche, qui bronzent et se promènent sur la langue de sable. Depuis notre arrivée aux Baléares, ce qui nous avait un peu surpris au départ et qui avait gêné Mathis, à savoir de nombreux nudistes, est devenu banal à présent. Sur cette plage aussi quelques adeptes du maillot invisible profitent des rayons du soleil.

20120926-174003.jpg

20120926-175659.jpg

20120926-175713.jpg

20120926-175725.jpg

20120926-175737.jpg

20120926-182433.jpg

20120926-182500.jpg

20120926-182522.jpg

20120926-182556.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :