Isla de Los Lobos, Les Canaries

Isla de Lobos, Les Canaries, le 20 octobre 2012

Après une heure et demi de navigation au moteur – pétole oblige -, nous avons ancré devant une plage de la isla de Lobos, au nord-est de Fuerteventura. Nous avons retrouvé « Andanza » avec David et Sophie, « Reine de Saba » avec Gaël et Nathalie et « Just a dream » avec Gilles et Nathalie et todos los niños. Le mot  » Lobo » signifie loup en espagnol, mais lobo marino est aussi le nom du phoque moine, qui peuplait l’île autrefois. L’espèce a été éliminée par les pêcheurs car l’animal était un concurrent de l’homme dans la pêche aux poissons. On n’en recense plus que 2 colonies en Atlantique et en Méditerranée. Peut-être un jour les Lobos marinos seront réintroduits … Et les plaisanciers interdits de séjour ! … On aperçoit en face Fuerteventura et ses dunes de Corralejo, classées parc naturel. Un avant goût de Sahara ( Fuerteventura est l’île la plus proche de l’Afrique, 92 km la sépare de l’extrême-sud marocain seulement ! ). Entre Corralejo et l’île aux loups se trouve le détroit de la Bocaina. Réputée pour la plongée et le snorkelling, la réserve naturelle où nous sommes nous permet de voir des poissons multicolores de récif et pour les plus chanceux des tortues marines ( comme Mathis ! ) ! Les fonds près des récifs regorgent de poissons plus ou moins gros pour notre plus grande joie ! L’eau est à 24°C. Sur l’île de 6 km² trône le volcan de La Caldera de 127 m de hauteur que nous avons gravi avec les équipages des bateaux-copains. Le lendemain nous avons marché une dizaine de kilomètres pour rejoindre le phare de l’île, puis les lagunes où beaucoup d’oiseaux migrateurs font une halte avant d’atteindre leur résidence d’hiver avant de visiter le  » village » (!!!) soit quelques maisons de pêcheurs blanches aux volets bleus. Même paysage que Lanzarote, des oiseaux par dizaines, une vue splendide sur le lagon vert émeraude. Puis retour dans le lagon. Le passage du récif pour entrer ou ressortir du lagon est toujours épique et le passage des petites déferlantes délicates ! Clément s’est renversé du canoë avec Yohan ( qui a eu le reflex de récupérer les rames !!! ).
Mathis, Yohan, Louis, Théo et Loës s’amusent avec les canoës, grimpent dans les dunes de sable ou jouent au ballon dans l’eau, et le soir se parlent à la VHF ! La dolce vita !

Nous sommes en attente de colis ( l’amplificateur de wifi que nous envoie Outremer car le nôtre ne fonctionne pas ). Le colis doit arriver à la marina Rubicón de Lanzarote ( mais les délais d’acheminement de courrier et colis reste aléatoire aux Canaries ! ) et nous hésitons à nous en éloigner pour ne pas perdre de temps à remonter jusqu’à la marina contre le vent pour réceptionner le colis. Alors, on poursuit jusqu’à Tenerife ou pas ? on retourne à Rubicón et on attend jour après jour l’arrivée du colis comme le messie ?! Dilemme entre le capitaine et sa femme qui n’est pas très enchantée à l’idée de remonter Tenerife, Gran Canaria et Fuerteventura vent et mer de face pour retourner à la marina …et pourquoi pas rester à Tenerife avec les enfants et laisser partir le capitaine et le premier des mousses ?!

20121023-160748.jpg

20121021-125652.jpg

20121021-125637.jpg

20121021-125713.jpg

20121021-125702.jpg

20121021-125721.jpg

20121021-125749.jpg

20121021-125754.jpg

20121021-201949.jpg

20121021-201955.jpg

20121021-202000.jpg

20121022-150605.jpg

20121022-150101.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :