Sal, Cap-Vert

Sal, Cap-Vert, le 6 décembre 2012

Après 40 heures de navigation avec mer de travers et vent frisant les 20 nœuds, après avoir dépassé Humanes de quelques heures, nous lâchons notre ancre dans la baie de la Palmeira, sur l’île de Sal. Ouf ! Les estomacs des petits et grands ont été mis à rude épreuve, mais c’est fini ! On récupère et on recule notre montre d’une heure. Bom dia !

20121214-125351.jpg
Une bonne dizaine de poissons volants ont encore atterri sur le pont du bateau pendant la navigation. L’un d’entre eux a percuté Éric en pleine tête !!! Gag ! Comme dirait Poséïdon  » poisson volant à l’aveuglette, un jour atterrira sur ta tête ! »

Le mouillage est au nord-est du port. La jetée est occupée par un cargo, des ferries et des bateaux de pêche. Une usine de dessalement d’eau de mer et quelques cuves grises contenant du pétrole n’en font pas un paysage paradisiaque. La plus grande partie de l’île est peu élevée, avec quelques collines, la plus haute étant le Monte Grande ( monté Vermelho ), avec 407 m de haut. L’Harmattan apporte sa brume de poussière et on ne peut l’apercevoir depuis le mouillage.
L’archipel du Cap-Vert compte 10 grandes îles. Dans le sens des aiguilles d’une montre, il s’agit de Santo Antão, São Vicente, Santa Luzia, ilhéus Branco et Raso, São Nicolau, Sal et Boavista qui forment les îles Barlavento ( au vent ), et Maio, Santiago, Fogo, Brava et les ilhéus Grande et Secos do Rombo, qui forment les îles Sotavento ( sous le vent ). Elles sont toutes d’origine volcanique. L’aide étrangère est la première source de revenus. Plusieurs pays de l’UE et des USA  » parrainent  » une île. Pas de production assez rentable sur l’île. Seul le tourisme, en développement, pourrait redresser la barre économique. Beaucoup de pauvreté. La diaspora est importante, de nombreux émigrants capverdiens aident leur famille restée sur l’archipel.
Beaucoup de plaisanciers français arrivent au Cap-Vert avant la transatlantique. 2000 M à parcourir depuis le Cap-Vert pour rejoindre La Barbade, contre 2700 M depuis les Canaries, 2900 M depuis Madère. L’archipel est situé en plein dans la ceinture des alizés !

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité …

20130101-174011.jpg

Le 7 décembre

Tour de l’île en compagnie d’Abdoul, notre guide. D’origine guinéenne, Abdoul a travaillé 5 ans au Club de Voile de Dakar ! L’âge d’or est passé, les bateaux se sont fait de plus en plus rares et les carénages de bateaux n’occupaient plus que quelques hommes … Abdoul est débrouillard, il compte partir bientôt pour le Brésil car  » il y a du business, là-bas « . Nous, on est ravis qu’il nous guide pour la journée car gros atout : il parle français ! Ici, personne ne parle anglais ou français. La langue portugaise, agrémentée de crioulo, est chantante. La population, estimée à 420 000, est un métissage d’Africains et d’Européens, surtout Portugais. Le Cap-Vert est une république indépendante depuis 1975 seulement.

Salines de Pedra Lume. Ville fantôme laissée à l’abandon. Le sel était acheminé jusqu’à la mer et chargé sur des bateaux.

20130101-174206.jpg

20130101-174220.jpg

20130101-174228.jpg

20130101-174327.jpg

20130101-174349.jpg

20130101-174357.jpg

20130101-174407.jpg

20130101-174416.jpg

20130101-174441.jpg
Murènes, langoustes, bonites …

Buracora et ses piscines naturelles

20130101-174549.jpg

20130101-174602.jpg

20130101-174631.jpg

20130101-174641.jpg
Espargos

20130101-174830.jpg

20130101-174834.jpg

20130101-174842.jpg

20130101-174849.jpg
Santa Maria, au sud de l’île de Sal. 8 km de plage de sable fin. Très touristique. Baignade pour dégourdir les gambettes des moussaillons, barres fixes pour les plus grands ! Dur ! Dur !
Brise légère, soleil radieux, en famille, entre amis. On déguste du poisson grillé et du vin rouge frais du pays. Elle est pas belle, la vie ?!

20130101-175002.jpg

20130101-175011.jpg

20130101-175028.jpg

20130101-175054.jpg

20130101-175101.jpg

20130101-175116.jpg

20130101-175127.jpg

20130102-172543.jpg

9 commentaires sur « Sal, Cap-Vert »

  1. Nous venons de lire les derniers articles du blog, nous nous régalons, nous avons l’impression d’y être!!! Les photos nous dépaysent et nos petits gars sont trop mignons! A bientôt de l’autre côté…

  2. Vous devez être sur le départ pour la transat alors bon vent à vous. Ici, temps pourri, consumérisme exacerbé par la période de Noël et comme nous le disent nos potes, rien n’a changé en 6 mois. Nous avons du mal à reprendre nos marques et nous pensons beaucoup à Humanes. A très bientôt sous le soleil tropical! Bises à vous tous. Les Humanesiens!!!

  3. La nourriture ne manque pas, la mer est généreuse, c’est bon pour remettre en place les estomacs.
    Chez nous la mer est déchaînée. Un deuxième bateau ( de croisière cette fois), s’est abimé dans le port de Marseille.
    Merci pour vos photos, superbes.
    Bises à tous et Bon Noël. Jacqueline et Pierre

  4. Nous suivons votre aventure maintenant depuis plusieurs semaines et nous sommes impatients de lire la suite. Votre rencontre avec Yama m’a beaucoup ému. Nous espérons que Francis a bien touché terre au Cap vert… et Louis est impatient d’avoir de ses nouvelles.
    Pensées amicales à vous 5.
    Les « Périgordins » : Louis, Mari-Pili et Daniel

  5. Nous suivons votre aventure maintenant depuis plusieurs semaines et nous sommes impatients de lire la suite. Votre rencontre avec Yama m’a beaucoup ému. Nous espérons que Francis a bien touché terre au Cap vert… et Louis est impatient d’avoir de ses nouvelles.
    Bonnes fêtes.
    Pensées amicales à vous 5.
    Les « Périgordins » : Louis, Mari-Pili et Daniel

  6. J’espère que vous avez passé un bon noël !
    As-tu pensé au petit sapin pour mettre le bateau à la fête ?
    Pour pécher du foie gras il faut appâter avec du maïs !
    Bises et bon vent à vous tous.

  7. On vous souhaite une très bonne année 2013 avec encore plein de belles aventures en perspective et beaucoup de bonheur !!!
    On pense fort à vous.
    BIG BISOUX
    La famille Lizon-Brothier

  8. un passage via internet,et…je voyage un peu avec vous,beaucoup avec mon chéri…et sans mal de mer!!!!! merci pour ce magnifique blog

    merveilleuse année à tout ce vaillant équipage

    PS: mon amour,reviens viiiiiiiiiiiiiiiiiiite

    Sandrine

Répondre à Mari-Pili Lebourgocq Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :