São Nicolãu, Cap-Vert

São Nicolãu, Cap-Vert, le 11 décembre 2012

Après 7 heures de navigation et 55 M, nous mouillons dans le Porto de Tarrafal, sur l’île de São Nicolãu.

Liladhoc trouve sa place au pied des spectaculaires falaises de Porto de Tarrafal. La tenue des hauts fonds est bonne. Heureusement, car les vallées étroites peuvent canaliser de violentes rafales !

20130101-181042.jpg

20130101-181050.jpg

20130101-181101.jpg

20130101-181114.jpg

20130101-181126.jpg

20130101-181225.jpg

20130101-181235.jpg

20130101-181253.jpg

20130101-181306.jpg

20130101-181316.jpg

20130101-181330.jpg

Tarrafal est la plus grande ville de l’île. Elle est charmante et les capverdiens sont  » tranquillo » et souriants. Ils aiment discuter avec les gens de passage.
La ville est connue internationalement pour ses plages de sable noir, chargées en iode et en titane, qui paraît-il possèdent des vertus curatives pour les personnes souffrant d’arthrite.

São Nicolãu. 388 km² de beauté volcanique et verdoyante. Son économie est essentiellement agricole. La pluviométrie favorise les plantations de canne à sucre, de maïs, manioc, tomates, bananes. L’île produit même du vin et du café.
C’est l’île la plus fertile de l’archipel et le grenier du Cap-Vert.

Nous accostons avec l’annexe sur un quai. aussitôt, cinq ou six enfants en guenilles se disputent la garde de l’annexe. Nous confions cette responsabilité au plus âgé  » garder annexe cap´taine » pour quelques centimes d’escudos. Nous sommes conscients que notre action ne fait qu’alimenter un système de mendicité déguisée et que ces enfants continueront d’être en rupture scolaire. Mais on ne va pas refaire le monde, et on ne souhaite pas retrouver notre annexe détachée au milieu de la baie ou abîmée.
À bord d’un aluguer, taxi à 10 places, nous sommes montés jusqu’à la Ribiera brava et grimper à pied jusqu’à Cachaço. Magnifique ! Cultures en terrasses, papayers, dragonniers, palmiers etc. De grands canyons fendent les montagnes volcaniques, on se croirait en plein far west !
On croise une vieille dame sans âge portant un sac énorme de maïs sur la tête, elle nous sourit et poursuit sa route sur les caillasses … Elle est pieds nus !!! On l’aperçoit en contre-bas allumer une cigarette dont les effluves arrivent jusqu’à nous et …ça ne sent pas la Malboro !

20130101-181536.jpg

20130101-181550.jpg

20130101-181600.jpg

20130101-181609.jpg

20130101-181619.jpg

20130101-181627.jpg

20130101-181636.jpg

20130101-181644.jpg

20130101-181702.jpg

20130101-181715.jpg

20130101-181730.jpg

20130101-181743.jpg

20130101-181756.jpg

20130101-181817.jpg

20130101-181839.jpg

20130101-181856.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :