Transat Praia, Cap-Vert to …the other côté de l’Atlantique

Transat rédigée par Clément
+ Extraits dégotés de ci- de là par Béa ( elle peut pas s’en empêcher !)

Le 16 décembre

Équipage : Eric, capitaine
Béa, femme du capitaine
Francis, matelot
Clément, matelot
Mathis, mousse
Yohan, mousse

« Le mal de mer : au début, t’as peur de mourir, à la fin, t’as peur de pas mourir. »
B. MOITESSIER

Jour du départ: 13h50: C’est parti !!! Et voilà ça y est 2200 milles nautiques de traversée !De 014°54.79 N de latitude et 023°30.216 W de longitude.
Et ça commence bien on lève l’ancre et nous partons avec 2 ris à la grand- voile et solent pour faire gaffe aux effets venturi entre les îles car il paraît que tu peux passer de 10/15 nœud tranquilles à plus de 35 nœuds, là pas tranquilles !
On vogue à 7 nœuds cap au 262 avec 20/25 nœuds au portant mer belle et tout le monde se tient bien à bord et le nouveau cœquipier découvre le bateau et les règles du bord avec papa .

167 M parcourus en 24 h

Le 17 décembre,
La nuit s’est bien passée, les quarts de nuit se sont organisés comme cela:
Béa:20h/00h; Francis:00h/3h; Éric:3h/6h; Clément:6h/8h.
Au pointage de début d’après-midi 167 milles parcourus en 24h, bonne moyenne compte tenu de la vitesse de cette nuit qui pendant quelques temps tournait autour des 2/3 nœuds. Le cap pris est 265°avec mer belle.
La vie à bord s’adapte: films,siestes,jeux,musique et petit bémol: CNED.
Enfin, Mathis a vomi et Francis a failli !

161 M parcourus en 24 h on se traîne …

« Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers »

C. BAUDELAIRE

Le 18 décembre,
La nuit s’est passée seulement sous gennaker, on a reculé d’une heure,161 milles parcourus les dernières 24h record de la pire moyenne du bateau !On s’occupe, on a remis la grand- voile et on a empanné une deuxième fois vers 10h ce matin après avoir déjà empanné en prenant un cap plus Sud pour nous permettre après d’avoir plus de vent et surtout de pas l’avoir trop arrière, pour éviter les coup de la bôme qui tire sur le deuxième palan accroché sur le bord du flotteur pour éviter un empannage non contrôlé.

132 M parcourus en 24 h bientôt on fait du sur place

« Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,
Lève l’ancre pour une exotique nature ! »

MALLARMÉ

Le 19 décembre,
Houlalaaaa au pointage de 13h record encore battu ! 131 milles en 24h.
Après un empannage pour descendre plus au sud pour aller chercher du vent et réempanner dans la matinée pour reprendre le cap vers Trinidad et Tobago à 8 nœuds sous gennaker et grand- voile haute, cap au 270, on tape un peu plus haut toujours pour éviter d’être trop vent arrière.Et surprise pendant le repas qui cette fois était constitué de saucisses aux choux et aux pommes de terre, la canne se met à faire bziiiii bziiiiii et donc Papa se précipite pour lâcher l’écoute du gennaker, sur la canne afin de relever les poissons qui s’avèrent être deux dorades, une coryphène de 3,4 kilos, et une plus petite qui sont faciles à remonter vues qu’elles ne se débattent presque pas. On les fait mariner dans du jus de citron pour demain.
Miam!Miam!Miam!

169 M parcourus en 24h

« On tangue on tangue sur le bateau
La lune la lune fait des cercles dans l’eau »

B. CENDRARS

Le 20 décembre,
Après encore quelques empannages successifs, nous trouvons un cap bien pointé en direction des Tobago à 8 nœuds de moyenne. Bziiiii bziiiiii bziiiiiii et oui ! C’est encore la canne qui tire, on se précipite pour réduire le bateau et moi je m’occupe de la canne de tribord pendant que Francis s’occupe de celle de bâbord et super 2 belles grosses dorades de plus, ça fait quatre depuis le départ donc on remet pas les cannes parce que sinon on aura plus la place de stocker.

179 M parcourus en 24 h

« Quels sont ces bruits sourds ?
Écoutez vers l’onde
Cette voix profonde
Qui pleure toujours
Et qui toujours gronde,
Quoiqu’un son plus clair
Parfois l’interrompe …
Le vent de la mer
Souffle dans sa trompe »

V. HUGO

Du 21 au 22 décembre,
Toujours pas de vent on se traîne avec des journée à 140 milles, en fait bon les fichiers grib prévoient du vent, reste à voir.

« L’océan sonore
Palpite sous l’œil
De la lune en deuil
Et palpite encore (…) »

P. VERLAINE

Le 23 décembre,
Génial le vent est revenu , on vogue maintenant à 8/9 nœuds sous gennaker et grand- voile. La houle s’est elle aussi amplifiée, elle est longue et ronde, c’est magnifique.
La moitié du parcours a été fêté, 1045 milles parcourus depuis Praia.
Une décision qui reste modulable a été prise aujourd’hui, on fonce vers la Martinique plutôt que de se traîner vent arrière jusqu’à Tobago, et en plus comme ça on peut faire un réapro.

« S’éloigner de tout rapproche de l’essentiel »

L. PEYRON

148 M parcourus en 24 h

Le 24 décembre,
On marche à 7,8 nœuds la nuit sous solent et grand- voile et on tient un cap au 279° vers la Martinique. Impec ´!

« Naviguer. C’est accepter les contraintes que l’on a choisies. C’est un privilège. La plupart des humains subissent les obligations que leur vie leur a imposées ».

B. MOITESSIER

198 M parcourus en 24 h

Le 25 décembre,
Oh,oh!!
Le père Noël est passé !!
Et le vent commence à remonter.
198 milles parcourus en 24h, ça remonte, ça remonte.

« Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre amer »

C. BAUDELAIRE

Le 26 décembre
Nous sommes à 226 milles de La Barbade. Nous naviguons uniquement sous gennaker. 179 milles parcourus les dernières 24 h. Position : 12°53N47W cap 271°
Le vent est faible, nous sommes obligés de tirer des bords pour attraper davantage d’alizés. Du coup, on vise La Martinique.
On a pêché un petit thon rouge, aussitôt découpé en filets et prêt à être dégusté pour demain !
Les dauphins nous accompagnent et les poissons volants atterrissent régulièrement sur le trampoline !

170 M en 24 h dixième journée de mer …

L’éternité, c’est la mer mêlée au soleil »

A. RIMBAUD

Le 27 décembre

Vivement la terre ferme ! On a épuisé notre stock de fruits et légumes !

179 M parcourus en 24 h

« Les jours succèdent aux jours, jamais monotones. Même lorsqu’ils peuvent paraître exactement semblables, ils ne le sont jamais tout à fait. Et c’est cela qui donne à la vie en mer cette dimension particulière, faites de contemplations et de reliefs très simples. Mer, vents, calmes, soleil, nuages, oiseaux, dauphins. Paix et joie de vivre en harmonie avec l’univers ».

B. MOITESSIER

Le 28 décembre

197 M en 24 h ça bouste un peu plus …

Le 29 décembre

161 M parcourus en 24 h
Terre ! Terre !
Arrivée à La Barbade à 8 heures

Bilan : traversée effectuée en 12 jours et 21 heures ; 2190 milles parcourus et 7,08 nœuds de moyenne

On l’a fait !!! On a traversé l’océan ! Waouuuh !

« Tout ce que les hommes ont fait de beau, de bien, ils l’ont construit avec leurs rêves ».

B. MOITESSIER

20130101-182752.jpg

20130101-182808.jpg

20130101-182818.jpg

20130101-182835.jpg

20130101-182845.jpg

20130101-182900.jpg

20130101-182909.jpg

20130101-182919.jpg

20130101-182939.jpg

20130101-182949.jpg

20130101-182958.jpg

20130101-183025.jpg

20130101-183033.jpg

20130101-183041.jpg

20130101-183106.jpg

20130101-183056.jpg

20130101-183048.jpg

20130101-183156.jpg

20130101-183210.jpg

20130101-183216.jpg

20130101-183223.jpg

20130101-183233.jpg

20130101-183237.jpg

20130101-183246.jpg

20130101-183253.jpg

20130101-183301.jpg

20130101-183312.jpg

20130101-183328.jpg

20130101-183335.jpg

20130101-183405.jpg

20130101-183356.jpg

20130101-183415.jpg

20130101-183428.jpg

4 commentaires sur « Transat Praia, Cap-Vert to …the other côté de l’Atlantique »

  1. Bravo clément pour le récit , assez technique .. Tu es devenu un vrai skipper … ( j ai pas tout saisi, je pense que je demanderai quelques explications a papi!!!!
    Bises

  2. bravo pour cette traversée de l’atlantique et bonne année 2013
    Nous avons beaucoup beaucoup penser à vous
    bisous de la famille de Blanquefort

  3. Enfin le blog est de retour. Bravo à Clément pour la rédaction de la traversée que de connaissances! Les passages « choisis » de Béatrice sont excellents, les photos aussi, que nos petits gars sont beaux, bon, vous aussi!!! Les poissons sont énormes, pour six c’est parfait. A bientôt pour les commentaires sur la Martinique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :