Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

27 février

Arrivée à Sainte-Lucie après 55 milles parcourus depuis notre pose indispensable à Bequia. Partis à 6 heures du matin, nous arrivons à La Soufrière vers 13 heures. La navigation a été agréable, même si les vagues de 1,5 mètre nous ont contraints à nous déplacer dans le cockpit et le carré comme si nous avions bu 2 litres de rhum blanc.

Arrivée sur La Soufrière avec à sa droite les Deux Pitons.

20130303-180524.jpg

20130303-180539.jpg

20130303-180600.jpg

Accompagnés par les dauphins, que demander de plus ?

20130303-180702.jpg

20130303-180649.jpg
Soufrière, au pied du Petit Piton, est un bourg de pêcheurs typiquement créole.
Surprise ! Nos copains d’Humanes sont là ! Pas de bouées disponibles à côté d’eux, on file à l’opposé, côté plage.
Un boy boat nous aide à nous amarrer à une bouée et nous convenons avec lui d’une visite de l’île demain pour la journée. Notre boy boat se fait appeler « Doctor Feel Good » !

20130303-180816.jpg

20130303-180923.jpg
La ville de La Soufrière est attachante. Elle a était fondée par les Français en 1746. Le long des rues parfois abruptes, les maisons parfois délabrées sont ornées de motifs originaux. Calypso, soca et reggae sur la place de l’église.
Une fois la Clearance effectuée ( on est surpris de ne rien payer pour notre entrée sur le territoire !?), nous flânons dans la ville, achetons des œufs et des fruits, quelques cartes postales, avant de rejoindre notre annexe où un jeune nous demande quelques EC pour son soi-disant gardiennage. On ronchonne en silence, on se plie à la coutume sans trop comprendre ce qui la justifie. Une annexe attachée à un ponton, il n’y a aucun risque !

20130303-181047.jpg

20130303-181117.jpg
Sainte-Lucie aurait été peuplée d’Arawaks entre 1000 et 500 av. J.-C. Vers l’an 800, des peuplades caraïbes s’installent sur l’île. Sainte-Lucie, qui se trouvait à l’écart des routes maritimes empruntées par Christophe Colomb lors de ses quatre voyages vers le Nouveau Monde, fut découverte par des explorateurs espagnols au XVIè siècle. Après 150 années d’hostilité franco-britanniques, l’île revint aux Anglais. On comprend pourquoi la culture française est encore présente sur Sainte-Lucie. Beaucoup parle un créole similaire à ceus des DOM-TOM. Cela dit, be carefull, ici on roule à gauche !

On the night, of course, apéro dînatoire sur Humanes ! Ils reçoivent de la famille à bord et nous sommes 15 au total ! Ils comptent descendre jusqu’aux Tobagos Cays avec leur famille et remonter jusqu’en Dominique pour que l’on puisse se retrouver. Nous sommes en retard sur notre programme et avons donné rendez-vous aux Saintes à nos cousins, Alain et Frédérique, pour le 8 mars. Une petite semaine aux Saintes et nous redescendons en Dominique pour retrouver Nath et Steph.

A quelques encablures au sud de la Martinique, cette île au double héritage colonial ( français et anglais) possède des criques sablonneuses, des plages, des fonds marins et des montagnes. Cette île est magnifique, ses reliefs et son abondante végétation sont stupéfiants ! On commence par explorer les fonds marins avec Clément et Yohan qui ne se fait pas prier pour chausser les palmes.

20130303-181317.jpg

20130303-181342.jpg

20130303-181402.jpg
28 février

Doctor Feel Good vient nous chercher en barque comme prévu à 9 h et nous confie à son frère Thomas qui sera notre taxi. Thomas est un gars très sympa, avec une voix très grave à la Ray Charles. On discute tranquillement tout en roulant vers le jardin botanique et sa cascade.

Nous voici au Diamond Botanical Gardens et sa cascade.

20130303-181516.jpg

20130303-181504.jpg
Balisiers, roses de porcelaine, oiseaux du paradis, hibiscus, frangipaniers, anthurium, orchidées et bien d’autres fleurs et plantes magnifiques … Ce jardin est un régal pour les yeux !

20130303-181701.jpg

20130303-181655.jpg

20130303-181727.jpg

20130303-181817.jpg

20130303-181849.jpg

20130303-181858.jpg

20130303-181920.jpg

20130303-181949.jpg

20130303-181839.jpg

20130303-182040.jpg

20130303-182049.jpg

20130303-182056.jpg

Décor naturel fantastique : le Petit Piton et le Gros Piton, inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Véritables pains de sucre volcaniques ! 700 mètres à gravir pour admirer l’horizon. La végétation est plus luxuriante et plus dense qu’ailleurs dans l’île. Des fumerolles sulfureuses s’en échappent. C’est le volcan de La Soufrière.

20130303-182343.jpg

20130303-182457.jpg

20130303-182403.jpg
On s’enduit le corps de boue chargée en soufre, manganèse, cuivre, fer aux vertus bienfaitrices ( cure de jouvence, rien que ça !). Les enfants, surpris tout d’abord ( quoi !? Papa et maman qui font EXPRÈS de se salir avec de la boue !!!), se prête au jeu du barbouillage et plonge ensuite avec délice dans l’eau très très chaude du bassin adjacent, rempli par la source provenant du volcan. Mathis a un peu plus de mal à se glisser dans l’eau, il a sans doute peur de ressembler aux dernières langoustes toutes rouges occis dans la cocotte minute de Liladhoc !!!
Ce sont les Français qui ont construit ces bains au XVIIIème siècle. Beaucoup de touristes tout de même, mais l’expérience valait le détour. Les jolies petites bicoques de souvenirs alentour sont incontournables aussi, Yohan s’est acheté une noix de coco en forme de sac, Mathis un bracelet tressé ( il aime beaucoup !) ; on n’a cependant pas craqué pour le ketchup à la banane !
Bref, on a adoré !

20130303-182643.jpg

Derniers bains -dans l’eau claire cette fois- provenant de Petit Piton. Un peu touristique/business, mais les enfants ont beaucoup apprécié, l’eau était douce et chaude.

20130303-182745.jpg

20130303-182822.jpgClément apprend à nager à Yohan. Crawl version petit chien, mais qui a le mérite de rendre autonome notre petit mousse au niveau déplacement quand il n’a pas pieds !

Plus tard …
Un peu de snorkeling pour apprécier encore les fonds marins réputés de La Soufrière (féerie sous-marine, des poissons-perroquets, des capitaines, des gorgones et coraux bleus et roses énoooormes) et une chasse sous-marine version killer des mers pour Clément qui revient une nouvelle fois … bredouille … Pour couronner le tout, sa mère indigne n’y croyant pas, a acheté un petit thon à un boy boat de passage pendant que son grand fiston chassait le poisson-perroquet (de taille honorable dans le coin) avec ferveur et espoir. Dire que Thetys pêche des langoustes énormes matin, midi et soir à Cuba !!! C’est vraiment trop injuste, mon Calimero.

Wake board pour Clément dans la baie. Trop cool !

20130303-182950.jpg

20130303-183024.jpg
1er mars 2013

Vérification du mât et des haubans par le capitaine. Tout va bien.
Brave bête, ce Liladhoc.

20130303-183106.jpg
Départ de La Soufrière. On remonte la côte sous le vent pour atteindre un autre mouillage, à Marigot Bay.

Anse La Raye, belle plage, mais aucun moyen d’ancrer. Notre désir de robinsonnade ne pourra se réaliser !

20130303-183213.jpg
Marigot Bay. Charmant, certes, mais touristico-touristique !!!
Valse de canoës, de hoby cats, de barques de boy boat proposant poissons et fruits, et surtout de bateaux-charters déversant leurs flots de touristes journaliers. C’est pourtant la crique « carte postale » de Ste-Lucie : sable blanc, cocotiers et palétuviers avec … Des chaises longues alignées pour faire le steak au soleil et le bar à quelques mètres … Bon, chacun son trip. Ce n’est pas le nôtre !

20130303-183312.jpg

20130303-183338.jpg

20130303-183351.jpg

20130303-183508.jpg

Le 2 mars au matin, départ pour remonter vers le nord de l’île et pose à Gascon Creck ( trou gascon in french). Jolie plage et cocotiers. On est seuls au monde.

Rodney Bay, encore un peu plus au nord. Plus touristique, tu meurs !!!

20130307-185044.jpg

20130307-185053.jpg

20130307-185032.jpg

20130307-185101.jpg

20130307-185113.jpg

Un avis sur “Sainte-Lucie

  1. Bravo pour les magnifiques Héliconia et Héliconia pendula. Dans la nature, ils ont une couleur encore plus vive.
    Bises à tous. Jacqueline

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :