Les Saintes, Guadeloupe

Les Saintes, Guadeloupe

Christophe Colomb ( toujours lui !) découvre ce micro archipel de 15 Km² au sud de la Guadeloupe en 1493 le jour de la Toussaint. Il est composé de deux îles principales (Terre-de-Haut et Terre-de-Bas) et de nombreux îlots rocailleux et inhabités. Les premiers colons de souche bretonne, normande et poitevine, associés à l’aridité des terres qui ne nécessitent pas d’importation d’esclaves africains expliquent le faible métissage et la peau clair des saintois. Les Saintois sont un peuple de pêcheurs.

Terre-de-Haut

Bourg des Saintes. On quitte Marie-Galante le 7 mars au matin et nous amarrons 2 heures plus tard dans l’anse du Bourg. Baie superbe, harmonie de petites maisons blanches et rouges, et une étrange maison-bateau, blanc et bleu, surplombant la rade, œuvre d’un certain Adolphe Catan, photographe. Cette baie rappelle un peu celle de Rio en miniature ( il y a même un Pain-de-Sucre !) ; elle est classée depuis 1997 dans la rubrique « plus belles baies du monde », rien que ça !
Formalités et clearance effectuées, on flâne dans les petites rues.

20130307-210604.jpg

20130307-210628.jpg

20130307-210925.jpg
Vue sur l’île à Cabrit où nous nous rendrons demain …

20130307-211641.jpg
Nettoyage intérieur et extérieur de Liladhoc ( c’est qu’on va recevoir demain du monde !), même les flotteurs sont consciencieusement « grattés » par le skipper ( on ira encore plus vite après ??!). L’équipage au complet a participé de bon cœur à l’ouvrage, encouragé par une musique d’ambiance.

On goûte à la tranquillité de fin d’après-midi, à la qualité de la nuit, la fraîcheur de l’aube.

20130307-211852.jpg

8 mars

9h30. Le débarcadère du Bourg des Saintes vient de déposer un flot de touristes dont … Alain et Fred, des cousins, accompagnés de leurs deux enfants, Soline et Lilian ! Ils sont en Guadeloupe pour les vacances scolaires et nous avons plaisir à les accueillir à bord de notre maison sur l’eau !

Sous un soleil de plomb, nous grimpons jusqu’au Fort Napoléon, laissant passer des nuées de scooters loués (fainéants !). Quelle vue !

20130318-171238.jpg

20130318-171313.jpg

20130318-171252.jpg

20130318-171327.jpg

20130318-171400.jpg

20130318-171423.jpg
A 119 mètres d’altitude, on aperçoit l’îlet à Cabrit en face et Terre-de-Bas à l’extrême sud-ouest. La construction de ce fort Napoléon a été achevée en 1867 sans que l’intéressé n’y ait jamais mis les pieds !!! Utilisé au XX ème siècle comme pénitencier et comme prison pour les opposants à Vichy durant la Seconde Guerre mondiale, il abrite un musée.

20130318-171713.jpg
Îlet à Cabrit

Le mouillage est calme et donne lieu à des plongeons du bateau et à des départs pour un snorkeling à l’ouest de l’île ( pas mal de poissons-trompettes, de poissons-papillons, chirurgiens, perroquets et des demoiselles, des coraux rouges et violets, des gorgones, des oursins aux longs pics en mouvement et des lambis). Au retour, Fred et moi sommes obligés de contourner un filet de pêche gigantesque jeté par des pêcheurs en barque avec qui nous discutons un peu (ils nous demandent si nous avons aperçu des Carangues !).

Départ en canoë des trois ados pour un tour de l’île ! Fous rire garantis !

20130318-172117.jpg

20130318-172055.jpg
Fort Joséphine. Point de vue superbe sur Terre-de-Haut et le fort Napoléon. Réhabilité en 1856, il servit de pénitencier et de mise en quarantaine des immigrés. Vraiment en ruine, il a été investi par des chèvres !

20130318-172255.jpg

20130318-172300.jpg
Soirée tranquille sur Liladhoc. Nos invités terriens goûtent aux plaisirs simples d’un coucher de soleil sur l’eau et d’une nuit paisible et calme.

20130318-172455.jpg
On goûte aux  » Tourments d’amour », savoureux gâteaux à la confiture de coco, de goyave ou de banane.

20130318-172634.jpg

9 mars

Après une bonne nuit de sommeil, nous quittons l’îlet à Cabrit.

Trop de voiliers déjà au mouillage dans l’anse du Pain de Sucre et du Bois Joli, au sud de Terre-de-Haut ; on admire cependant le spectaculaire promontoire avec ses orgues de basalte et à côté la mignonne cocoteraie.

20130318-172826.jpg
Nous continuons notre route jusqu’à Terre-de-Bas, dans l’anse Fideling (Grand Baie). Une tortue nage dans la baie et des pélicans se perchent sur la cime des mancelliniers. Un banc de seiches nage majestueusement le long du bateau. Nous constatons que les touristes se font rares et profitons de cet isolement et de cette tranquillité. Les ados, accrocs aux joies du canoë (yes, on n’a plus les parents sur le dos !), partent à l’aventure. Mathis et Yohan jouent avec l’autre canoë gonflable et nagent autour du bateau en s’imaginant pirates ou agents secrets.

20130318-173111.jpg

20130318-173133.jpg
En fin d’après-midi, nous quittons le mouillage pour retourner au Bourg des Saintes retrouver nos ados. Deux dauphins joueurs, connus dans la baie, accompagnent Liladhoc un moment.
Les cousins prennent la navette de 6h45 demain matin pour rallier Basse-Terre où leur voiture de location les attend. Encore 8 jours pour eux pour découvrir les beautés de la Guadeloupe ! Nous mesurons encore une fois notre chance de pouvoir visiter à notre rythme les Antilles, sans nous imposer de visites-marathon avec un compte-à-rebours enclenché.

20130318-173300.jpg

20130318-173311.jpg
Les deux jours à 9 sur Liladhoc sont passés très vite et les terriens invités ont vite adoptés les particularités de la vie à bord d’un bateau ( consommation d’eau modérée, entre-aide, serviettes et maillots de bain à suspendre dans le cockpit etc) , le tout dans la joie et la bonne humeur ! Merci Soline pour le pain et le crumble banane-pomme-mangue confectionnés maison !

Pour notre dernier soir tous ensemble, on goûte aux saveurs créoles d’un resto très sympa dans le village. La cour intérieure a des allures de jardin exotique ( palmier, hamac, mur végétalisé) et le ti-punch maison chauffe le gosier.

10 mars

Départ matinal des cousins.
Cned pour les deux grands, Éric et moi amenons Yohan pour un dernier tour dans le charmant petit Bourg des Saintes.

Terre-de-Bas, Grande-Anse.
Les conséquences du séisme de 2004 sont encore visibles et les adresses de restauration et d’hébergement se comptent sur les doigts de la main, et nous profitons de cette quiétude indolente bercée par le clapotis des vaguelettes et le chant des coqs (!!!).

20130318-173705.jpg
Belvédère de la route du Nord au départ de Grande-Anse. On grimpe le sentier encombré de grosses roches et jonché de feuilles mortes de mancenilliers. Yohan a un peu de mal à suivre, il doit faire une poussée de croissance en ce moment. Je le prends par la main et lui pose deux trois questions ; cela suffit à le remettre en selle et le voilà reparti d’un pas leste tout en discutant. les Saintes sont des îles assez arides, avec peu de relief ( assez pour apprécier le point de vue sur Terre-de-Haut et ses îlets). A travers les eucalyptus et les mancenilliers, on aperçoit des poules d’eau à bec rouge et des chèvres. Mathis attrape un petit lézard dans sa main. Les iguanes restent cachés.

20130318-173842.jpg
Demain, nous quittons les charmes des Saintes pour redescendre sur la Dominique où nous devons retrouver nos amis d’Humanes.

4 commentaires sur « Les Saintes, Guadeloupe »

    1. Nous pouvons maintenant témoigner de la qualité du gîte flottant Liladhoc et de l’hospitalité sans réserve de ses propriétaires et de leurs enfants. Nous avons passé deux nuits et deux jours inoubliables aux Saintes ayant pu visiter des sites que nous n’aurions pu atteindre en simples touristes. Et bien évidemment le punch était également au rendez-vous!
      Soline et Lilian se sont très vite adaptés, entrainés et chouchoutés par les trois moussaillons!
      Encore merci les cousins pour cette tranche de vie dans le caraïbes!

      AFSL

  1. Nous vous suivons depuis quelques semaines. Félicitations pour ce merveilleux voyage que vous nous faites vivre , grâce à de magnifiques photos . Bisous. Jacquelines et Jacques Galan

  2. Si vous êtes toujours au Saintes et que pour une petite faim vous passez par la Saladerie, endroit connu, transmettez un bonjour à Claude, le patron de la part de Jean Alain.
    les photos des Saintes sont toujours aussi belles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :